Rédiger des contenus pour Google : 3 techniques incontournables

Pour gagner en visibilité, il faut non seulement séduire les lecteurs, mais aussi faire bonne impression auprès de Google. Pour que les internautes accèdent à votre contenu, votre page web doit figurer en tête de liste des résultats des recherches relatives au mot-clé sur lequel vous vous positionnez. Pour cela, appliquez les trois règles suivantes lorsque vous rédigez pour Google.

Recherchez les bons mots-clés

L’un des meilleurs leviers à exploiter en marketing digital est le SEO ou référencement naturel. Le but est d’optimiser votre site ou vos pages web en utilisant des mots-clés pertinents. Ces derniers correspondent aux mots ou expressions les plus recherchés par les internautes lorsqu’ils sont en quête d’informations sur le sujet à travailler. SEMRush, Ubersuggest et de nombreux autres outils permettent de les identifier gratuitement ou en contrepartie d’un abonnement plus ou moins coûteux. Ils vous aideront également à avoir une idée précise des récurrences à respecter pour améliorer le référencement de vos contenus.

La seconde règle essentielle en matière de rédaction web est l’intégration de mots-clés pertinents de façon naturelle. Pour que vos contenus atteignent la première page des résultats affichés par Google, utilisez tout au long de vos articles, que ce soit dans les balises title, les titres h2, le corps du texte ou la meta description.

Attention cependant à ne pas en abuser ! L’algorithme Google Pingouin sanctionne cette pratique dénommée Keyword Stuffing (bourrage de mots-clés).

Misez sur le maillage interne

Cette technique joue un rôle non négligeable dans le référencement de contenu. Elle consiste tout simplement à relier les différentes pages composant votre site en insérant des liens hypertextes dans vos contenus. Grâce au maillage interne, vous incitez les utilisateurs de Google à consulter d’autres articles que vous avez partagés sur le Web. Il aide également les moteurs de recherche à comprendre l’autorité d’une page afin d’y attribuer un meilleur positionnement.

Assurez-vous que les liens internes choisis ainsi que les ancres sont effectivement pertinents. En cliquant dessus, les utilisateurs doivent accéder à des informations complémentaires. Autrement dit, évitez d’ajouter des liens qui n’apportent aucune valeur ajoutée ou qui mènent vers un article trop court par exemple.

Créez un contenu de qualité

Pour que Google considère votre site comme de confiance, il est impératif de fournir des articles de qualité. Comme ce moteur de recherches est particulièrement exigeant, vous devez absolument respecter les points suivants :

Variez la longueur de vos contenus

Selon les requêtes, la longueur peut constituer un critère déterminant pour Google. Gardez en tête qu’un texte long permet non seulement de livrer un contenu approfondi et complet sur un sujet, mais aussi de répéter les mots-clés sans tomber dans le Keyword Stuffing.

Il faut cependant nuancer. Plutôt que de vous focaliser sur des contenus de 2 000 mots et plus, variez la longueur de vos articles. Misez sur des articles courts (300-400 mots au minimum) pour optimiser le maillage interne des textes longs.

Structurez vos articles

Pour un meilleur positionnement sur Google, ne vous contentez pas de rédiger un bloc de texte sans la moindre structure. Vos prospects s’ennuieront aussi vite qu’ils ont cliqué sur l’URL de votre page. Sachez qu’un contenu bien structuré aide à fluidifier la lecture et facilite la compréhension des écrits par l’IA de Google. Organisez vos articles en utilisant :

  • Des balises Hn optimisées ;
  • Une introduction captivante ;
  • Des paragraphes contenant des mots-clés appropriés et des listes à puces ;
  • Une conclusion (facultative).

Publiez des textes originaux

Un contenu dupliqué a de grandes chances d’être pénalisé par Google. Si vous manquez d’inspiration pendant la rédaction, deux solutions s’offrent à vous. Soit vous recourrez aux outils d’IA générative, soit vous faites appel à des spécialistes dans le domaine.

Retour en haut