Sendinblue, spécialiste du marketing digital, devient Brevo

Créée en 2012 par Armand Thiberge, la plateforme marketing tout-en-un Sendinblue a annoncé son changement de dénomination. Rebaptisée Brevo, elle est passée d’un banal logiciel emailing à une suite CRM plus complète.

Pas moins de cinq pépites acquises en une décennie

Sendinblue avait pour mission d’offrir à toutes les entreprises la possibilité d’accéder aux canaux de marketing les plus efficaces. À ses débuts, la plateforme était conçue pour renforcer les relations clients via l’envoi de newsletters (e-mails en masse) à moindre coût. Aujourd’hui, seuls 31 % de ses utilisateurs l’emploient exclusivement à cette fin.

Depuis sa création en 2012, la start-up n’a pas du tout chômé. En une décennie, elle a racheté huit entreprises pour muscler son offre. Les six dernières acquisitions datent de 2021 à 2023 et concernent :

  • Metrilo (e-commerce analytique) ;
  • Chatra (chatbot) ;
  • PushOwl (notification push) ;
  • MeetFox (solution automatisée de visioconférence et de gestion des rendez-vous) ;
  • Yodel.io (solution de téléphonie) ;
  • Captain Wallet (spécialiste du marketing mobile).

Cette société française rivalise désormais avec les grands acteurs anglo-saxons.

De Sendinblue à Brevo : pourquoi ce rebranding ?

Pour Sendinblue, 2023 semble une année grandiose. Devenu « centaure », il a dépassé les 100 millions d’euros de chiffres d’affaires récurrent avant de se rebaptiser Brevo le 4 mai 2023. La société n’a pas changé de propriétaire. Ce nom flambant neuf incarne tout simplement sa transformation en une plateforme CRM multicanale, capable de répondre aux besoins des entreprises en matière de gestion de la relation client.

Trop limitatif, le « send » de Sendinblue évoquait uniquement l’envoi de newsletter. La start-up a donc préféré adopter une identité plus adaptée à son produit et « qui parle à tous ». C’est la raison pour laquelle elle a choisi l’exclamation universelle « Bravo », avec la lettre « e » à la place du « a » pour plus d’originalité. D’après le CEO de Brevo, Armand Thiberge, ce nom dynamique et optimiste est aussi une manière de célébrer le succès de ses clients.

À présent, l’éditeur SaaS propose une solution intégrant l’e-mail marketing, la messagerie transactionnelle, les ventes, la création de chatbot, les appels vidéo, etc. Il emploie pas moins de 700 personnes réparties sur trois continents et comptabilise plus de 500 000 clients à travers 180 pays.

Quels changements pour les utilisateurs ?

Au-delà du rebranding, l’acteur français du marketing digital Brevo mise sur une interface utilisateur plus fluide et facile à manipuler. Il a également adopté une nouvelle charte graphique. Le dirigeant tient à rassurer les utilisateurs. La société ne cessera de renforcer sa suite logicielle en y ajoutant de nouveaux services.

Concernant les tarifs, Brevo (ex Sendinblue) propose diverses offres modulables en fonction des besoins et des budgets. Celles-ci ne sont pas réservées aux entreprises B2B. Elles permettent également aux PME en croissance de poursuivre leur développement. À titre d’illustration, la plateforme marketing Brevo est accessible dès 19 € par mois (forfait Starter, parfait pour les petites structures). Ce prix inclut entre autres les e-mails transactionnels, les campagnes SMS et WhatsApp, des rapports et des analyses simples, etc.

Pour les professionnels de l’e-commerce, l’offre Business est la plus indiquée. Facturée à 49 € par mois au minimum, elle comprend le marketing automation, le support téléphonique, un accès multi-utilisateurs, des statistiques avancées, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut