Développement web : focus sur DDEV

Pour ceux qui n’en ont jamais entendu parler, DDEV est tout simplement un outil dédié aux développeurs web. Il séduit par sa facilité d’installation, sa flexibilité et ses performances. En bref, DDEV aide à gagner en efficacité et en productivité lors de la mise en place d’un environnement de développement Laravel, WordPress, PHP, etc., en local. Grâce à lui, les développeurs peuvent utiliser Docker en toute simplicité.

La configuration requise

Le développement d’un site web via DDEV implique d’installer Docker version 18.06 et plus. Vous devez ensuite exécuter la commande ddev -v afin que DDEV soit fonctionnel. Notez que docker-compose doit être mis à niveau si vous utilisez Linux.

Pour rappel, Docker est une plateforme logicielle libre permettant d’accélérer la conception et le déploiement d’applications grâce à l’utilisation de conteneurs portables, légers et autonomes. Les environnements de développement étant isolés, il est plus facile de procéder aux configurations des projets.

Bon à savoir : par défaut, DDEV fonctionne avec les ports 443 et 80. Toutefois, il est possible de configurer cet outil en vue d’utiliser d’autres environnements de développement local.

Installation DDEV : les étapes à suivre

Le développement d’un site via DDEV passe d’abord par son installation sur votre machine. Pour ce faire, suivez les étapes ci-après :

  1. Téléchargement du script.
  2. Création d’une structure de répertoire adaptée aux plateformes CMS choisies.

Cette configuration initiale s’effectue à l’aide de la commande ddev config. DDEV vous posera trois questions (nom du projet, emplacement du document root et type de projet). Si la valeur proposée par l’outil vous convient, il vous suffit de taper « Entrée ». Sinon, saisissez la valeur adaptée à votre projet. Une fois toutes les instructions fournies, un nouveau fichier s’affichera à cet emplacement : .ddev/config.yaml.

L’environnement de développement doit être compatible avec l’environnement de production. Pour cela, il est nécessaire de configurer plusieurs paramètres, dont :

  • Version PHP (8.0 par défaut) ;
  • Type de projet (PHP, Craft CMS, etc.) ;
  • Type de serveur web (Nginx, Apache, etc.).
  1. Exécution de la commande ddev start.

C’est ici que commence l’instanciation du conteneur. La réinitialisation de votre plateforme permettra de construire l’ensemble des conteneurs Docker, c’est-à-dire :

  • Conteneur web ;
  • Conteneur de bases de données ;
  • PHPMyAdmin.

À ce stade, l’URL de votre site devrait normalement s’afficher et être accessible depuis les navigateurs. D’autres manipulations sont toutefois nécessaires pour que le site web soit fonctionnel.

Bon à savoir : étant donné que DDEV utilise la valeur db, il est important de changer d’alias pour le fichier host. Par ailleurs, il est indispensable d’exécuter la commande ddev ssh pour entrer dans un conteneur et installer des dépendances back-en et front-end.

Les commandes les plus courantes sur DDEV

Voici quelques commandes utilises pour développer rapidement un site web à l’aide DDEV :

  • ddev -h ou ddev pour afficher la liste des commandes DDEV disponibles ;
  • ddev import-db pour importer un fichier ou une base de données ;
  • ddev export-db pour exporter un ou plusieurs fichiers compressés ;
  • ddev debug on pour activer l’outil xdebug ;
  • ddev debug off pour désactiver xdebug ;
  • ddev launch pour ouvrir le site internet dans un navigateur ;
  • ddev list pour consulter la liste des projets et leur statut ;
  • ddev start pour démarrer un conteneur ;
  • ddev restart pour redémarrer un conteneur (commande nécessaire pour que les changements de paramètres effectués dans config.yaml soient pris en compte) ;
  • ddev stop pour arrêter les conteneurs composant votre projet ;
  • ddev poweroff pour arrêter l’ensemble des projets et des conteneurs liés à DDEV.
Retour en haut